Africa PPP, la conférence la plus renommé sur le partenariat public-privé, accélérant les projets d'infrastructure et d'énergie à travers l'Afrique!

Inaugurée en 2009, la Conférence Africaine sur les Partenariats Public Privé célèbre sa 11ème édition du 22 au 24 octobre 2019.

Depuis sa première édition, Africa PPP a mis en exergue et renforcé les partenariats public-privé. Il réunit chaque année des représentants gouvernementaux, des porteurs de projets, des Financiers, Partenaires, Développeurs et Conseillers pour stimuler le développement des infrastructures et des projets énergétiques sur le continent et identifier les défis et opportunités du marché des PPP.
La conférence est devenue la plate-forme la plus établie pour réduire le déficit d’infrastructure en utilisant un système de collaboration entre le secteur public et le secteur privé pour une gestion efficace des projets d’infrastructure.

IMPORTANCE DES PPP EN AFRIQUE

L’Afrique abrite quatre des dix économies les plus dynamiques du monde. Pour parvenir à une plus grande croissance économique et à une compétitivité accrue, il est impératif que le développement des infrastructures physiques continue d’être une des priorités essentielles de la région africaine. La croissance ralentie n’est que l’une des conséquences de l’absence d’investissements dans les infrastructures matérielles. Le développement des infrastructures d’approvisionnement en eau et d’assainissement est essentiel pour améliorer la qualité de la vie des populations.

Les besoins en infrastructures et en énergie augmentent de manière exponentielle en Afrique et les financements gouvernementaux ne suffisent pas à couvrir ces besoins.

AU DELA DES PPP

Au fil des années, un partenariat solide entre le secteur public et privé s’est révélé être un élément fondamental dans l’execution et la mise en œuvre d’importants projets d’infrastructure dans le cadre du modèle de PPP. Les gouvernements du continent africain ont passé les 10 dernières années à développer leurs unités de PPP, mais aussi à réviser et à retravailler les cadres PPP. Certains pays, ardents défenseurs des PPP, s’orientent maintenant vers un autre modèle de PPP pour le financement de projets d’infrastructure. Aujourd’hui, le modèle traditionnel de PPP n’est plus le seul modèle efficace, utilisé par les secteurs public et privé pour s’associer et développer des projets d’infrastructure.

Africa PPP 2019 élargira le dialogue entre les investisseurs, les propriétaires de projets et les développeurs afin d’analyser les différentes approches allant des mécanismes de PPP traditionnels aux mécanismes innovants, afin de trouver des solutions durables pour la mise en œuvre de projets d’infrastructure et d’énergie.

"Optimisation des projets, des structures et des sources de financement pour les projets d'infrastructure et d'énergie au-delà des PPP"

Infrastructure pour l'eau

Parmi les ressources naturelles qui existent dans le monde, aucune n’est plus précieuse que l’eau. L’accès à l’eau potable est surtout un défi dans les zones rurales et, avec la menace du changement climatique, c’est aussi un risque très réel pour les grandes métropoles africaines. Au Cap, en Afrique du Sud, où se tient le 11ème APPP, plus tôt cette année, la population a souffert d’une crise de l’approvisionnement en eau.

La gestion des eaux usées et l’assainissement sont également l’une des principales préoccupations du continent. Le continent africain bénéficiant de l’un des taux de croissance démographique les plus élevés et les perspectives d’industrialisation ne faisant qu’augmenter, la gestion des eaux usées deviendra une préoccupation grandissante. Il est non seulement judicieux de s’attaquer rapidement à ce problème, mais aussi d’assurer des normes de santé adéquates dans les centres urbains.

Non seulement moins de personnes malades signifie moins de pression sur les centres de santé du gouvernement, mais aussi l’eau peut être utilisée pour irriguer les terres agricoles, réduisant le besoin d’eau douce, ainsi que dans d’autres usages, y compris des résidus eux-mêmes. Il ne fait aucun doute que l’appétit des marchés internationaux pour les investissements dans l’infrastructure de l’eau augmente, mais il y a toujours des réserves, y compris celle du niveau de risque par rapport aux rendements potentiels des projets d’infrastructure de l’eau.

En tant que l’un des secteurs mis en évidence sur l’édition 2019 de l’APPP, le programme se penchera sur des projets viables d’infrastructure de l’eau, les technologies pour surmonter les défis actuels, les opportunités d’investissement et de partenariat.

Cliquez ici pour en savoir plus. Ou inscrivez-vous simplement maintenant!

Infrastructure pour l’énergie

L’infrastructure énergétique est non seulement l’une des composantes essentielles d’une industrie active et compétitive, mais elle est également essentielle pour améliorer le niveau de vie de la population en général.

Historiquement, une grande partie de l’investissement dans les infrastructures énergétiques en Afrique a été axée sur les énergies renouvelables. En fait, un en particulier, l’hydroélectricité. L’hydroélectricité est toujours très pertinente pour l’Afrique aujourd’hui, où elle peut contribuer non seulement à l’énergie, mais aussi à gérer l’approvisionnement en eau et les inondations.

Aujourd’hui, les services publics en Afrique cherchent à diversifier leurs options en termes d’énergie. Nous pouvons constater aujourd’hui que les PPP sont utilisés pour les fermes solaires, les parcs éoliens, les centrales géothermiques, les centrales au charbon propres et les centrales à gaz.

Comme l’un des secteurs mis en évidence sur l’édition 2019 de l’APPP, l’événement présentera des projets d’infrastructures énergétiques viables, les technologies qui rendent les défis à relever dans différentes régions d’Afrique plus faisables, des opportunités d’investissement et de partenariat.

Cliquez ici pour en savoir plus. Ou inscrivez-vous simplement maintenant!

Infrastructure de transport

L’une des composantes essentielles du commerce, et donc une économie compétitive, est la capacité à transporter des marchandises d’un endroit à un autre.

L’Afrique est dotée d’une immense richesse en termes de ressources naturelles, mais celles-ci ne sont pas toujours situées dans les endroits les plus accessibles et de grands projets d’exploration ont été mis en attente en raison du manque d’infrastructures de transport. Alors que les entreprises qui explorent dans des régions éloignées s’attendent naturellement à ce que l’infrastructure environnante soit pauvre, voire inexistante, elles sont également souvent surprises que le port le plus proche n’ait pas la capacité d’exportation, et qu’obtenir un deuxième pont occasionnera des coûts qui rendront l’ensemble du projet pas rentable.

Peut-être un exemple extrême, mais il ne fait aucun doute qu’une partie des infrastructures de transport existantes vieillissent et, dans certains cas, ne sont plus adaptées aux développements industriels et commerciaux qui ont eu lieu dans la région. L’infrastructure de transport est également essentielle pour améliorer la qualité de vie des populations. Les transports qui peuvent relier les gens à leurs lieux de travail, services de santé, écoles, marchés, rendre visite à la famille dans d’autres pays, etc. Aéroports, ports, chemins de fer, routes, réseau de transport urbain, etc.

Avec la croissance de la population et le développement des économies, le besoin de points d’accès modernes et plus nombreux peut offrir des opportunités d’investissement pour les PPP.

Comme l’un des secteurs mis en évidence sur l’édition 2019 de l’APPP, l’événement présentera des projets d’infrastructures énergétiques viables, les technologies qui rendent les défis à relever dans différentes régions d’Afrique plus faisables, des opportunités d’investissement et de partenariat.

Cliquez ici pour en savoir plus. Ou inscrivez-vous simplement maintenant!

QUI DEVRAIT ÊTRE PRÉSENT

QUI DEVRAIT ÊTRE PRÉSENT

Ministers and senior officials from African government bodies (Finance, Transport, Railways, Road, Health, etc)
PPP Units
African utilities and regulatory bodies
National Treasury’s
National Banks
Private Equity and Debt investors

Construction and Engineering companies
Law firms
Consultants
Multilaterals and DFI’s
Institutional investors: Pension funds, insurance companies, commercial banks, mutual funds and hedge funds
Strategic Planning & Business Unit

PARTICIPATION PAR SECTEUR

Construction
Education
Engineering
Financial Institutions
Health
ICT/Telecoms
Infrastructure
Industry Consultancies
Legal/Advisory
Logistics
Multilateral Agencies

Oil & Gas
Ports
Power/Electricity
Transport
Utilities
Water/Sanitation
Hospitality and tourism
Agriculture & food
Water services
Manufacturing and industrialisation
Office space

PARTICIPATION PAR TITRE D'EMPLOI

Ministers
Chairman/President/Heads of national departments
VPs and CEOs
Senior Mangers
Finance and Investment Officers
Fund Managers
Infrastructure Specialists
Energy Specialists

Project Finance Specialists
Project and Programme Managers
Directors of PPP/PFI projects
Heads of national banks
Partners and senior associates
Consultants
Engineers
Risk Analysts

Twitter

Galerie photos de l’événement 2018

X