TÉLÉCHARGER LA BROCHURE

Pourquoi participer à SMG 2017

Le SMG 2017 sera un congrès qui englobera tous les aspects de l’exploitation minière, vous permettant ainsi de gagner en :

  • Connaissance : une conférence technique de trois jours, illustrée de panneaux et d’ateliers explicatifs, abordant tous les aspects du secteur minier guinéen
  • Promotion : Les secteurs privé et public de la Guinée et des pays voisins seront présents au SMG. Faites la promotion de vos produits et services lors du salon professionnel de trois jours, où vous êtes sûr de bénéficier d’une exposition maximale.
  • Éducation : la formation de préparation au congrès par des experts renommés vous mettra à la page des dernières tendances du secteur
  • Expérience : la visite des sites phares en projet d’exploitation minière de la Guinée vous permettra d’acquérir une connaissance des réalités du terrain
  • Réseau : les déjeuners, pauses café et soirées du SMG créeront un cadre propice au développement de votre activité
  • Développement de votre entreprise : la Salle des données, avec des informations à jour sur l’investissement dans les nouveaux projets d’exploitation minière

TÉLÉCHARGER BROCHURE pour plus d’informations

La Guinée : un énorme potentiel minier inexploité

  • Bauxite : en Guinée se trouvent les plus gros gisements au monde ; ses réserves sont estimées à 40 milliards de tonnes, d’une teneur supérieure à 40 %.
  • Minerai de fer : la Guinée a les plus gros et meilleurs gisements de minerai de fer inexploités au monde ; 20 milliards de tonnes de réserves de renommée internationale (forte teneur : supérieure à 60 %).
  • Or : 700 000 tonnes, la ceinture d’or de Birimian n’a pas encore pleinement libéré son potentiel, toutes les mines d’or guinéennes sont des exploitations à ciel ouvert
  • Diamant : 30 millions de carats, plus la capacité prouvée de découvrir d’autres gisements primaires intéressants.
  • Uranium : Kissidougou-Kérouané-Mali
  • Métaux communs (nickel, cuivre, cobalt, manganèse…) : bons indices sur le mont Kakoulima, à Koundara, Boffa, et Kissidougou, dans la région de Faranah
  • Terres rares : des géologues ont relevé des indices sérieux dans de nombreuses régions de la Guinée, particulièrement celle de Macenta-Kissidougou-Kérouané