Single Blog Title

This is a single blog caption
14
nov.

Interview Michael Reza Pacha

ENRROXXS
Michael Reza Pacha
Président

Quels sont les différentes opportunités et menaces que vous rencontrez dans le secteur minier et pétrolier au Mali ?

Je pense qu’il y a lieu de distinguer le secteur minier du secteur pétrolier. Le sous-sol malien est immensément riche et mériterait d’avoir un développement exponentiel au profit des maliens, en partenariat avec les entreprises étrangères les plus performantes et les plus socialement responsables.

Le secteur pétrolier au Mali est certainement un secteur en devenir, les richesses du sous-sol du Bassin de Taoudéni ne laissent aucun doute aux plus grandes compagnies pétrolières, mais l’insécurité temporaire qui règne actuellement dans la partie nord du pays empêche certainement une exploration digne de la grande richesse du sous-sol.

Pour ce qui est du secteur minier, il est également sous-exploité par rapport à l’immensité des richesses du sous-sol. Le Code Minier mériterait certainement une refonte totale afin de mieux protéger les intérêts nationaux, en imposant un certain nombre de devoirs et d’obligations aux miniers tout en prévoyant certaines incitations et des structures d’accueil qui faciliteraient l’arrivée du plus grand nombre de professionnels sérieux et compétents.

Parlez-nous de la responsabilité sociale de Enrroxs dans vos activités au Mali ?



Depuis sa création, Enrroxs a toujours mis en avant sa responsabilité sociale sur les territoires des pays dans lesquels notre Société s’est développée. Dans notre esprit, il n’est pas concevable qu’une Entreprise minière se désintéresse de la vie quotidienne des villages voisins où résident la grande majorité de ses travailleurs. Le bien être des villageois est avant tout un gage de succès futur et pérenne de la Société Minière quelle qu’elle soit.

Ainsi, nous prônons l’absolue nécessité, pour toute entreprise minière de financer :

  • Une école d’une taille suffisante en rapport avec la population existante à proximité immédiate de la Mine
  • Un Hôpital de campagne afin de traiter non seulement les travailleurs de la Mine mais également la population voisine
  • Un projet agro-industriel afin de produire localement les besoins alimentaires de la Mine et des villages voisins.

Le dernier point qui me tient très largement à cœur est que jusqu’à présent les entreprises minières intervenant en Afrique de l’Ouest n’ont pas eu l’audace ou le courage d’exploiter la source d’énergie la plus naturelle qu’est l’énergie solaire. Nous allons essayer de convaincre les différents intervenants et de démontrer en 2018 à nos collègues les plus sceptiques, par l’installation d’une usine de production d’énergie photovoltaïque, que l’énergie solaire est certainement la meilleure solution à la plupart des problèmes qui se posent à toute entreprise minière en matière de production d’énergie.

Récemment vous avez décidé d’étendre vos activités vers d’autres pays africains ; quels sont les pays ciblés et ou en est le processus ?

Oui, c’est tout à fait exact, je vois que vous êtes très bien renseigné. Nous avons étendu nos activités à la fois dans d’autres pays de la sous-région, comme au Burkina Faso par exemple, ainsi qu’en Afrique de l’Est et particulièrement en Ethiopie.

Bien évidemment, nous n’avons pas manqué de faire la comparaison avec le Mali, tant au niveau des procédures administratives que des structures d’accueil afin de faciliter l’arrivée des entreprises minières étrangères.

Je puis vous assurer que le Mali a beaucoup d’avance tant sur ses voisins que sur la plupart des pays de l’Afrique de l’Est. J’espère de tout cœur que cette avance se maintiendra et s’accroitra à l’avenir, mais cela nécessitera certainement de nouvelles mesures à mettre en place par les autorités maliennes.

Leave a Reply

X