Traoré Seynabou Diop

Ministre des Infrastructures et de l’Equipement de la République du Mali

Traoré Seynabou Diop

Ministre des Infrastructures et de l’Equipement de la République du Mali

Biography

Le nouveau ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Mme Traoré Seynabou Diop est un ingénieur des constructions civiles. Elle est donc en terrain connu. Agée de 53 ans, Mme Traoré était jusqu’à sa nomination, directrice générale adjointe à la direction générale des marchés publics et délégation des services publics (DGMP-DSP).

C’est en 1982 que Mme Traoré Seynabou Diop a obtenu son baccalauréat en sciences exactes, au lycée Askia Mohamed. Elle rentre ensuite à l’ENI d’où elle sort avec un diplôme d’ingénieur des sciences appliquées avec mention « Bien » en constructions civiles. Elle part pour l’ex-URSS et y décroche un diplôme universitaire de technicien supérieur en informatique au lycée radio électronique de St-Petersbourg. En 1997 elle obtient un autre diplôme universitaire de technicien supérieur, mais cette fois-ci en finances et comptabilité à l’Institut universitaire de gestion (IUG) de Bamako.

Elle a suivi plusieurs autres formations notamment dans les domaines du management des projets, de l’audit des marchés et de la corruption dans les marchés publics, ainsi que du partenariat public-privé.

De 2008 à 2015, elle fut sous directrice des marchés et délégations de service public et chargé du suivi, de la supervision et de la coordination de toutes les activités de la sous-direction. Elle assurait également le contrôle des procédures de passation et d’exécution des marchés de travaux, de fournitures et de services courants dont le montant excède 250 millions ainsi que ceux relatifs aux prestations intellectuelles dont le montant excède 75 millions de Fcfa.

En 2014, Mme Traoré Seynabou Diop est accréditée manager spécialiste en passation des marchés et devient ainsi la première femme au Mali à réussir cette accréditation en guise de reconnaissance de ses habiletés professionnelles, de ses connaissances et de ses compétences spécifiques en passation des marchés.

Depuis janvier 2016, elle était membre de la mission pour l’examen des mesures à prendre pour la gestion de la phase transitoire suite à la résiliation de la convention de concession de l’activité ferroviaire sur l’axe Dakar–Bamako du 8 au 12 janvier 2016. Elle va certainement aider à faire revivre cet outil de désenclavement et d’approvisionnement important pour notre pays.

Mariée et mère de cinq enfants, Mme Traoré a comme loisirs le sport, le cinéma et la lecture.

X